Tout savoir sur la formation d’un convoyeur de fonds

Tout savoir sur la formation d’un convoyeur de fonds

Encore appelé transporteur de fonds, le convoyeur de fonds est une personne dont la charge est de transporter et de sécuriser les biens de valeurs. Il peut être un garde, un conducteur ou encore un messager de toute façon, ses responsabilités diffèrent en fonction des charges qui lui sont assignées. Il travaille évidemment pour le compte d’une structure spécialisée dans le convoyage de fonds et peut aussi bien collaborer avec les entreprises publiques disposant d’un service interne. Cependant, pour devenir convoyeur de fonds, il est important de suivre au préalable une formation. Pour ce faire, voici ce que vous devez savoir à propos de cette formation.

 

Convoyage de fond : la formation initiale

Le métier de convoyeur de fonds n’exige pas nécessairement un diplôme toutefois, vous devez être muni d’une arme. C’est pourquoi tout convoyeur de fonds doit avoir au minimum 21 ans afin de justifier le port d’une arme. De plus, son casier judiciaire doit être vide. Par ailleurs, pour davantage évoluer dans ce métier afin de profiter des postes de responsabilités, vous devez suivre une formation pour avoir un diplôme dans le domaine de la sécurité.

Pour ce faire, après la classe de troisième, vous pouvez consacrer un an d’étude afin de devenir technicien de prévention et de sécurité. Cette formation permet d’acquérir les bases de l’organisation du travail en groupe.

Il est également possible de préparer pendant une période de deux ans, le CAP agent de sécurité. Il existe plusieurs établissements en France qui peuvent vous permettre d’effectuer cet apprentissage.

D’autre part, il est tout aussi possible d’obtenir un bac professionnel métiers de la sécurité. Pour cela, vous devez effectuer une formation de deux ans après le CAP ou encore de trois ans après la classe de troisième.

 

Convoyage de fond : la formation continue

Mis à part la formation initiale, vous pouvez également obtenir vos différentes certifications à partir d’une formation continue. De ce fait, votre CAP agent de sécurité ainsi que votre bac pro métiers de la sécurité peuvent être préparés en formation continue.

A lire également : Tout savoir sur la formation SSI

Par ailleurs, après cet apprentissage initial, vous recevrez une formation en interne d’un minimum de 70 heures et dispensé par votre employeur. En réalité, cette formation est concentrée sur les opérations liées au transport de fonds. Elle inclut également l’entraînement au tir par arme à feu. Quoi qu’il en soit, la formation que reçoit le convoyeur de fond lui permet de pratiquer son métier dans de bonnes conditions, et ce, quel que soit le poste occupé.

 

Les éléments intégrés dans un certificat de qualification professionnelle

Pour exercer ce métier, vous êtes dans l’obligation d’être titulaire d’une carte professionnelle. Et celle-ci est délivrée par le CNAPS (Conseil national des activités privées de sécurité). De plus, c’est grâce à l’obtention du CQP métiers du convoyage de fonds et de valeurs et activités assimilées que vous pourrez accéder au métier de convoyeur de fonds. Et ce certificat comprend les éléments suivants :

  • Les procédures du convoyage de fonds
  • Les comportements à adopter durant les opérations de transfert
  • Les comportements à adopter lors du maniement d’une arme
  • L’assimilation des textes juridiques
  • Les gestes élémentaires de premiers secours et la légitime défense

D’autre part, un excellent convoyeur doit avoir de bonnes qualités. De ce fait, celui-ci doit être :  

  • vigilant et patient
  • Capable de travailler en équipe
  • Physiquement résistant
  • Honnête et de bonne moralité
  • Réactif

 

Conclusion

Tout comme bien d’autres métiers, le convoyage de fonds nécessite une formation. Toutefois, le type de formation que vous recevez peut éventuellement dépendre du poste que souhaitez avoir dans ce métier. Mais, quel que soit le choix que vous faites, vous devez nécessairement avoir de bonnes compétences. 



A lire également : Formation marchand de bien : tout savoir