Devenir conducteur de VSL voici comment procéder

Devenir conducteur de VSL voici comment procéder

Conduire est un art, et les conducteurs des Véhicules sanitaires légers (VSL), sont chargés de transporter des patients d’un lieu à un centre des soins. Ils le font dans le respect des règles de confort, de sécurité et d’hygiène. C’est le médecin qui choisit le moyen de transport le plus adapté. Il peut transporter au moins 3 patients assis. On parle dans ce cas de transport assis professionnalisé. Il peut travailler seul ou en tant qu’assistant. C’est un métier passionnant et si vous souhaitez vous lancer dans la formation, laissez-vous guider par ces informations. 

Les missions du conducteur de VSL

Le conducteur de vsl a pour mission d’intervenir dans la conduite d’une ambulance et de tout véhicule de secours, d’assistance, de soins. Il peut conduire seul une vsl ou être auxiliaire d’un conducteur d’ambulance. Il est également appelé à effectuer des évacuations sanitaires des malades vers les structures qui sont bien adaptées à leurs conditions physiques. Le conducteur de VSL intervient aussi dans le déplacement des personnes critiques. 

Les qualités du métier de conducteur de VSL

Bien plus qu’un simple chauffeur de taxi, exercer ce métier exige d’avoir ces qualités : la vigilance, la concentration et le sang-froid. A ces qualités, s’ajoutent quelques compétences comme celles de savoir administrer les soins de première nécessité. Être capable de pratiquer les gestes de secours à ses patients. Avoir une bonne connaissance du langage médical et de la réglementation d’aide médicale d’urgence. 

La formation vsl

La formation des conducteurs VSL est moins longue et demande beaucoup de prérequis et de formations particulières. 

Les prérequis

Pour devenir chauffeur véhicules Sanitaires légers, vous devez avoir ces documents afin de pouvoir suivre la formation :

  • Être titulaire d’un permis B qui date d’au moins 3 ou 2 ans avant la formation. Il est question de s’assurer que le candidat a déjà acquis de l’expérience dans la conduite de véhicules légers.
  • Avoir une certification de vaccination : les vaccins tétanos, poliomyélites, Hépatites B et diphtérie sont obligatoires.
  • Une attestation de formation aux gestes de premier secours (AFGSU),
  • Une attestation préfectorale à la conduite d’ambulance obtenue après examen médical. Parce que le conducteur de vsl est aussi un conducteur d’ambulance.

Les écoles de formations vsl et le coût

Plusieurs structures sont à votre disposition afin d’avoir la meilleure formation possible. 

A lire également : Voici comment devenir madérothérapeute

  • La Croix Rouge française
  • Les Instituts spécialisés
  • Les CHU
  • Et les écoles du Groupe AFTRAL

La formation de conducteur de VSL coûte entre 700 et 1300 euros. Si vous souhaitez suivre cette formation et que vous n’avez pas assez de moyens, des sources de financements sont possibles. Pour cela, renseignez-vous auprès de Pôle Emploi ou de votre région. Les salariés qui désirent suivre cette formation sont financés par le Fonds de gestion du congé individuel de formation ( FONGECIF)

Le déroulement de la formation

Cette formation de chauffeur de VSL a pour objectif de permettre à l’auxiliaire et d’être l’équipier de l’ambulancier et d’assurer la conduite du VSL. Elle dure en tout 70 heures, pendant deux semaines donc 10 journées de 7 heures et comprend 5 modules.  Dans ces modules il est question entre autres : des gestes d’urgence, les règles d’hygiène et la prévention de la transmission des infections. La réglementation et les valeurs de la profession.  Au terme de la formation, on vous délivre ces deux documents :

  • Une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence niveau 2
  • Une attestation de formation d’auxiliaire ambulancier.

Conclusion

Le conducteur de Véhicule sanitaire Léger VSL n’est pas tellement différent d’un chauffeur de taxi simple. Seulement, conduire les personnes malades demande beaucoup de délicatesse et la capacité de leur administrer les premiers soins en cas de crise. Il est donc nécessaire de faire une bonne formation si vous aspirez à devenir conducteur de VSL.

 



A lire également : Comment devenir recruteur ?