Découvrez le métier de barbier : formation, salaire, etc.

Découvrez le métier de barbier : formation, salaire, etc.

Considéré comme l’une des plus anciennes professions qui existent, le métier de barbier a subi plusieurs changements au fil du temps. C’est un professionnel chargé de l’entretien des cheveux ou de la pilosité faciale masculine. Ce corps de métier autrefois désuet, est en plein essor avec le retour de la barbe et de la moustache sur la scène de la mode. Plusieurs barber shops ont ainsi vu le jour. Une fois formé, le barbier met son savoir-faire au service de sa clientèle. Conseiller et satisfaire les clients en leur proposant des soins appropriés, et les fidéliser, sont les compétences requises pour exercer ce métier.

 

Les missions d’un barbier

Les missions du barbier sont multiples. Il se consacre au quotidien à l’entretien et au remodelage de la barbe et des cheveux. Ainsi, votre Barbier à Genève vous propose de nombreuses prestations. Vous pouvez opter pour la taille de la barbe avec un rituel bien-être, ou le rasage complet avec un rituel dans un cadre lumineux et contemporain. Les soins sont prodigués par des professionnels et des étudiants motivés qui proposent des services de qualité à bas prix. Plusieurs outils sont mis à contribution par le barbier dans l’exercice de ses fonctions. Il s’agit des ciseaux, du rasoir, de la tondeuse, du peigne et de bien d’autres outils.

En outre, avec l’évolution sans cesse croissante des techniques, le barbier doit suivre des programmes de recyclage afin d’être au parfum des nouvelles tendances et soins dont peuvent bénéficier ses clients. En plus du rasage, de l’entretien de la barbe et de la moustache, le barbier se charge de l’épilation des poils du nez ainsi que de ceux des sourcils. La coloration, le brushing de la moustache et de la barbe, le gommage et divers soins du visage font également partir des services qu’il propose aux clients.

 

Quelles formations doit suivre un barbier ?

Le diplôme minimum requis pour devenir barbier est le CAP Coiffure. Les aspirants à cette profession pourront ensuite suivre des formations dispensées dans les écoles de coiffure pour se spécialiser. En suivant également les stages chez les maîtres barbiers, ils pourront apprendre différentes techniques de rasage et de traitement des barbes. Néanmoins, pour se lancer à son compte, le barbier doit avoir un diplôme professionnel. Par ailleurs, le salaire d’un barbier va dépendre de son diplôme, de son expérience professionnelle et du nombre de clients qui sollicitent ses services. En général, le salaire d’un barbier débutant est proportionnel au Smic.

A lire également : Découvrez une formation professionnelle : l’art-thérapie

 

Les qualités requises chez un barbier 

Le sens de la créativité et de l’imagination font partie des qualités essentielles qu’un barbier doit posséder pour proposer des coupes en vogue et originales à ses clients.  Lors de ses différentes prestations, il doit aussi être apte à manipuler aisément son matériel de travail à savoir le blaireau et la tondeuse. Il doit surtout éviter de blesser les clients. Véritable métier de contact, le barbier doit posséder d’excellentes qualités relationnelles. Pour cela, il doit être sociable, à l’écoute des clients, disponible, courtois et souriant pendant ses prestations. 

 

Conclusion

Le barbier est un expert qui s’occupe de l’entretien des cheveux, de la barbe et des moustaches des hommes. C’est un métier qui connaît un essor considérable. Ses missions sont multiples. Il doit être capable d’épiler les sourcils, les poils du nez de ses clients et être à leur écoute. Relativement au salaire, il équivaut au Smic. Les expérimentés gagnent des montants plus élevés. Ceux qui aspirent à cette profession doivent suivre une bonne formation.



A lire également : Les formations associées au métier du massage